BLOOd AXIS, une MUSIQUE DE RACE !

par Dionysos ANDRONIS

Max RIBARIC, à propos de « Blood Axis », éditions Camion Noir, 2012

           Le groupe Blood Axis existe depuis 1990, il a remplacé le précédent Coup de Grâce et il a été fondé par Michael Moynihan, co-auteur du livre « Seigneurs du Chaos » aux même éditions ci-dessus. Nous avons pris l’initiative de présenter ce livre pas seulement pour son sujet mais aussi pour le fait que Moynihan est devenu aussi le mari de Annabel Lee, une ancienne actrice de notre idole Richard Kern. L’auteur Max Ribaric de cet ouvrage est italien et c’est en Italie que résident aujourd’hui les deux membres fondateurs du groupe.

             Le nom du groupe a été plusieurs fois parodié par des gens méchants comme White Axis (op.cit., page 208) et ses premiers concerts ont été annulés à Paris. Pour un concert de 1998 : «l’affection et l’enthousiasme du public participant à l’événement confortent les esprits en vue de la seconde date française» (op.cit., page 213).

             James Mason et son Universal Order est une influence importante pour Moynihan qui dira lors d’une interdiction d’un concert à Seattle le 29 septembre 1998 : «nous n’avons pas organisé le concert à l’occasion de la fête hébraïque (Yom Kippour, note explicative de la rédaction), en fait, c’est le club qui a choisi une date au hasard» (op.cit., page 207).

             Moynihan était dans le comité de rédaction de la revue néo-paganiste Tyr, une revue qui avait aussi Alain de Benoist comme rédacteur dans son sommaire. Le nom du groupe est très fort émotionnellement puisque «les deux mots sont déjà puissants par eux-mêmes mais réunis ils acquièrent encore plus de connotations. Le sang est une substance aux nombreux sens ésotériques. Il est certainement un élément très fort. Quand j’étais enfant, il y avait un jour à l’école où les gens pouvaient donner leur sang. Je me trouvai à coté d’une fille qui perdit connaissance seulement à sa vue. Je pensais qu’il était incroyable qu’un liquide puisse avoir tant de pouvoir» (citation de 1995 reprise ici op.cit, page 75). Le père d’Annabel Lee était un chef d’orchestre classique et si sa fille a joué pour le grand cinéaste Richard Kern c’est sûrement parce que «la religiosité et la moralité proviennent du sentiment lui-même de l’humaine dignité, de l’humanitas, de la dignitas, d’un homme de naissance noble et d’esprit noble» (Hans F.K. Gunther, citation de 1980 reprise ici op.cit., page 107). Et pour approfondir plus sur cette question importante, nous vous proposons le parfait ouvrage « Nobilitas, une étude de la philosophie aristocratique» de Alexander Jacob, paru aux éditions Homme Libre, à Paris en 2005.

             Les mots du normand Jean Mabire peuvent servir de conclusion et vous donner encore une raison d’entendre les morceaux du groupe Blood Axis disponibles sur internet et de mieux comprendre leur penchant pour le paganisme, très évident aussi dans le film Nymphomania de Tessa Hughes Freeland (avec laquelle Lee avait collaboré) et sur les autres films du Cinéma de Transgression :  »Dans la confusion de la décadence, les antiques Dieux reviennent en force et les anciens mythes retrouvent une vigueur exceptionnelle » (op.cit., page 281). Dans le film en question c’est Pan le protagoniste et chez Blood Axis les Dieux chantés seraient Hadès et Zoé. Mais cette dernière avec une vision nouvelle et libératrice.

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.